Version imprimable de cet article Version imprimable

Maman, papa, je veux faire du sport !

Comment choisir son activité extra-scolaire ?

L’heure des inscriptions a déjà sonné, mais il n’est pas trop tard pour mettre votre enfant en bonne piste !
Une chose est sûre, occuper sportivement son enfant le mercredi après-midi ou le week-end est important, voire nécessaire à son développement.
Outre les bienfaits sur sa santé, le sport par équipe aidera votre enfant à tisser de beaux liens sociaux et pourra ainsi l’aider à intégrer la notion du dépassement de soi. Les sports individuels lui apprendront à se connaître.

"Le but d’une pratique sportive pour un enfant, n’est pas seulement d’accéder à la performance, qu’elle soit physique ou technique mais aussi au côté ludique", explique le responsable sport et bien-être à la fédération Sport pour Tous, Julien Grignon.

Les règles d’or à suivre au moment de choisir son activité extra-scolaire



- N’imposez rien à votre enfant et laissez-le choisir. Souvent, il vous surprendra.
Les parents s’imaginent parfois que l’enfant va se découvrir un talent grâce à son activité. Est-ce un leurre ?
Après un moment de pratique, l’enfant peut se prendre de passion pour un domaine, mais ce sera son choix et non celui des parents.

- Être à l’écoute de son enfant
Avant l’âge de 10 ans, un enfant est dans l’exploration. C’est important qu’il aille explorer différents sports. L’enfant a besoin de découverte.
À partir de 5 ans, c’est bien de lui demander en première intention ce qu’il aimerait faire. Il faut échanger avec son enfant, le dialogue est très important.

- Instaurez une régularité dans la pratique sportive
La régularité dans la pratique sportive va lui permettre de se fixer des objectifs à atteindre et se projeter dans le temps.
La pratique en club est la meilleure façon d’instaurer cette régularité : les horaires sont généralement fixes. Pensez à privilégier un club proche de chez vous pour faciliter l’aller-retour pour amener et chercher votre enfant.
Trois mois plus tard, il en a déjà marre ! Ne cédez pas pour autant et incitez-le à terminer l’année. Zapper d’une activité à l’autre ne rend pas service à votre enfant. De plus, en recommençant à zéro à chaque fois, il risque de se décourager. "Si tu choisis ça, tu y vas toute l’année"
Si vous pratiquez un sport vous-même de façon régulière, votre enfant suivra plus facilement votre exemple.
C’est bien de leur apprendre le sens de l’effort et de la persévérance.

- Adaptez le sport à son âge

Pour les tout-petits, il existe de plus en plus de cours de « bébés-nageurs » qui permettent de passer un moment agréable et de complicité avec votre enfant, tout en le familiarisant avec le milieu aquatique (dès 4 mois).
A partir de 2 ans, des cours de baby gym sont proposés dans certaines structures, cela participe à l’éveil et au développement de la motricité des jeunes enfants.
Pour les petits (5-8 ans) : de nombreuses structures proposent des cours adaptés aux plus jeunes sous le nom de « baby ». Par exemple baby-do pour le judo.
Privilégiez sinon des activités faisant travailler l’équilibre, l’attention et la coordination telle que la danse, la gymnastique, l’équitation, le basket-ball, la natation…
Pour les enfants entre 8 et 10 ans : privilégiez les sports collectifs (football, basket-ball, hand-ball, rugby) ou des sports individuels de coordination (tennis, judo, karaté, initiation à l’athlétisme, …).
Pour les plus grands (10 ans et plus) : votre enfant peut se tourner vers des sports d’endurance (course à pied, cyclisme…)

- Il est important que l’enfant trouve du plaisir
L’important, c’est que l’enfant bouge au quotidien. Qu’il fasse sept activités différentes dans la semaine ou la même... finalement, l’enjeu, c’est que l’enfant trouve du plaisir. Il ne faut pas que ce soit vécu comme une contrainte. SI on vous contraint à faire quelque chose, l’impact ne sera forcément pas le même que si vous trouvez du plaisir et de la motivation à y aller.

- Mettre en avant un trait de personnalité
Tâchez de trouver un sport en fonction de son caractère.

Votre enfant est très turbulent : proposez-lui l’équitation. Rien de tel qu’un lien avec les animaux pour apprendre à être calme, ne pas crier. Il y a une réaction immédiate de l’animal par rapport au comportement des enfants. Pour certains, être exposé aux animaux les canalise.

Votre enfant manque de confiance en lui : l’escalade apprendra à votre enfant à prendre confiance en lui pour évoluer le mieux possible sur le mur. Il devra faire confiance au harnais, tout comme il devra se faire confiance. Sur le plan physique, l’escalade est une discipline adéquate pour améliorer l’équilibre, l’esprit d’analyse, la souplesse et la précision.

Votre enfant est timide, introverti : soumettez-lui des sports collectifs. "Si on inscrit un enfant qui a du mal à aller vers les autres, est effacé à l’école ou n’a pas beaucoup de copains, dans un sport individuel, il ne développera pas les contacts vers les autres. Au football, au basketball, au handball ou au rugby, il est obligé de s’intégrer au groupe. Les sports collectifs transportent plein de très bonnes valeurs : respect, solidarité, tolérance, engagement, combativité et esprit sportif. En effet, apprendre à jouer en groupe, à bénéficier de l’intelligence collective permet de grandir en se montrant plus forts à plusieurs.


Il/Elle est du genre "C’est moi le chef !" : Il/elle a l’âme d’un leader et aime rencontrer du monde ? Dans un sport collectif, sa personnalité de leader pourra s’exprimer tout en prenant conscience qu’il/elle doit aussi faire confiance aux autres.

C’est un/une bagarreur.se : A la boxe, il/elle pourra se défouler sur un punching-ball plutôt que sur ses petits copains. Qui plus est, son enseignant lui apprendra à se canaliser et à lui indiquer qu’il/elle ne doit se servir de ses poings que sur le ring.

C’est un cérébral : Le nez dans les bouquins, votre enfant est à l’affût de nouvelles connaissances. Le golf peut aussi bien s’y prêter : ce sport demande de la rigueur, de la concentration et de la logique.

À combien d’activités peut-on inscrire son enfant sans le surcharger ?

À l’école maternelle, une seule par semaine suffit largement. En primaire, il peut en faire deux, à condition de varier le type de disciplines. S’il fait déjà un sport collectif, il est recommandé que la deuxième activité soit plutôt individuelle. L’horaire est également important, on veillera à ne pas programmer de cours de sport après 18 heures.

Faut-il que mon enfant fasse des compétitions ?


Les parents rêvent souvent de voir leur enfant briller dans une discipline, être sur un podium... et pourtant, il n’est pas recommandé de commencer la compétition à très haut niveau dès le plus jeune âge.

Pour commencer la compétition, il faut une certaine maturité. 10-11 ans est l’idéal pour maîtriser son sport. Néanmoins, durant sa croissance, les articulations et les os de votre enfant sont plus fragiles, il arrive qu’il puisse se blesser, c’est pourquoi il ne faut pas que la pratique sportive à ce moment soit trop violente. Une pratique trop intensive du sport, qui fatiguerait sur le long terme, n’est pas bénéfique pour votre enfant. Les conséquences peuvent être des baisses de résultats scolaires, une grande fatigue, un risque de blessure accru.

Des mini tournois sont organisés au sein des écoles. Ils sont bien adaptés pour que votre enfant puisse se confronter aux autres enfants sans que la pression ne soit trop grande. N’hésitez pas à consulter notre site pour consulter le calendrier.

CONCLUSIONS

Une activité en dehors de l’école apporte à l’enfant une ouverture sur un autre groupe que celui de la classe ou de la famille. Il découvre qu’il possède certaines compétences qui ne sont pas forcément développées ailleurs. En découvrant son potentiel, l’enfant gagne en confiance en lui.

Pensez à lui transmettre de bons réflexes et bonnes pratiques : marcher régulièrement (des petites courses si possible, promenade, aller à l’école à pied…), jouer au ballon avec lui, utiliser le vélo comme mode de déplacement et pourquoi ne pas aller régulièrement ensemble à la piscine ?
Toutes ces habitudes feront que votre enfant sera familiarisé avec l’activité physique et il aura d‘autant plus envie d’en pratiquer une.


Crédit photos :
www.pixabay.com
www.freepik.com

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?